Regarder la peur en face pour évoluer avec.

Mis à jour : 25 juin 2019



Ici, je vous livre les décisions les plus importantes que j’ai prises et qui ont changé ma vie alors que j’étais en deuil et en dépression à 19 ans. Et je vous partage aussi quelques stratégies et croyances aidantes qui m’ont permis d’évoluer avec amour et douceur en traversant ce douloureux processus.


PEUR

La peur est informe et multiformes, composée de représentations rebutantes que nous nous faisons de ce qui nous est inconnu. Généralement, il s’agit d’une partie de nous qui est dans l’ombre. Tôt ou tard, ce que nous fuyons nous réapparaîtra plus tard sur notre trajectoire de vie. C’est avec cette connaissance que mon processus s’est enclenché.


DÉCISIONS

Première décision la plus importante de ma vie :

Je vais vivre. Et je vais leur prouver que c’est possible d’être heureux dans cette vie quoiqu’il arrive.

Même si j’avais l’impression d’avoir perdu tous mes repères, et que je me sentais au bord du précipice, une lueur venant de très loin en moi portait un message et me disait « je suis là, j’existe ». Je ne pouvais pas abandonner. Ma conscience me disait que ce n’était pas ce qui était prévu à mon contrat de vie.

Deuxième décision la plus importante de ma vie :

J’accueille ce qui est, tel qu’il est, là.

Je m’engageais à prendre le temps qu’il fallait pour vivre cette dépression maintenant. Prendre le temps de vivre cet état de mal à l’âme, même si ça voulait dire faire face à la peur pour évoluer avec.

Troisième décision la plus importante de ma vie :

Je choisis autre chose que la souffrance.

Pour la première fois, je pouvais percevoir cette souffrance séparée de moi. Elle m’apparaissait comme une intruse chez moi. Et je constatais que je n’en avais plus besoin. Je pouvais enfin dire « c’est fini, je ne veux plus me sentir comme ça ». La souffrance du deuil et de la dépression m’ont quittée naturellement suite à ce choix conscient. Après avoir réalisé que je n’en avais plus besoin, j’ai retrouvé mon pouvoir et ma liberté. Enfin, réconcilié mon être retrouvait le repos.


Et toi, quelles sont les décisions que tu as prises et qui t’ont supporté-e jusqu’ici?


CROYANCES AIDANTES

Passer à travers le deuil et la dépression m’a appris que :

· Tous les obstacles dans ma vie sont surmontables.

· La vie n’a rien contre moi, les événements ne me sont pas faits à moi, ils arrivent point.

· Dans chaque situation se trouve un apprentissage et une opportunité d’évoluer.

· Je suis liée avec ce qu’il y a de plus grand que moi, même si je vois que je suis entièrement seule.

· Je suis supportée par la vie dans tout ce que je vis.

· Se permettre de ressentir les sentiments désagréables dont la souffrance, c’est sain.

· Ce que l’autre vit lui appartient.

· Prendre conscience des émotions que nous ressentons et en comprendre le sens peut nous donner accès à de grands apprentissages.

· Le soleil est toujours présent derrière les nuages. (Aussi quétaine que ça puisse sonner, il arrive trop souvent qu’on l’oublie).

· J’ai toujours le choix.

Nos croyances changent d’abord puis, notre vision du monde change. Et non l’inverse. Utilisons donc notre pouvoir à bon escient pour améliorer notre expérience en changeant les croyances qui ne nous sont plus utiles ni aidantes.


Je t’invite à faire l’inventaire des croyances qui ne te sont plus utiles et à formuler les tiennes, celles qui t’aident à continuer d’avancer lorsque ça ne va plus.


FAIRE CONFIANCE AU PROCESSUS

Bien sûr, le deuil se décline dans le temps et ma décision est arrivée après que j’ai pris le temps nécessaire pour lui permettre de finir son cycle. Comme le dit si bien mon modèle Eckhart Tolle “Suffering is necessary until you realize it is unnecessary”. Rien n’a été précipité. Et, j’ai réalisé qu’en décidant de vivre et d’accueillir ce qui est, l’univers me supporte et répond à mon intention de la manière qui me correspond le mieux, à ce moment-là. En tout temps.


Rappelez-vous d’être patient-e et de rester aimant-e envers vous-même dans le processus.



Véronique



Photo de couverture by Melanie Wasser on Unsplash

41 vues

© 2017-2020 Véronique Morissette