La valeur personnelle - Pierre angulaire du changement durable.

"Je ne doute pas de ma valeur. Je sais ce que je vaux. Mais…"


Quoiqu’on en pense, la majorité d’entre nous, humains, manquons de reconnaître notre propre valeur. Même si vous me dites le contraire, vos mots et vos comportements risquent fort de démontrer que c’est vrai.

Il arrive que les personnes que j’accompagne elles aussi me disent qu’elles ne doutent pas de leur valeur lorsque je leur reflète ce que j’entends. Or, il y a une différence entre savoir mentalement qu’on a de la valeur et le connaître avec tout notre être, au plan identitaire.


La valeur personnelle se trouve, plus souvent qu’autrement, juste derrière les freins, les empêchements, les résistances et les peurs associées aux objectifs désirés.


Je l’ai observé lors de mes accompagnements et aussi dans ma vie personnelle.


Portez attention…


Plusieurs croyances permettent de mettre en lumière que la valeur d’une personne n’est pas entièrement intégrée.


Voici ce que j'entends régulièrement en coaching à propos de leurs comportements ou pensées limitantes après qu’ils m’aient dit « Je sais ce que je vaux. Mais cette manière de faire, cette action, ce comportement… :


« C'est ma nature. »

« Chassez le naturel et il revient au galop. »

« La perfection n'existe pas. »

« Je suis fait comme ça. »

« Ce n'est pas de ma faute. »

« Je ne le mérite pas. »

« Je ne peux pas faire ça. »





Pour changer une stratégie, un comportement, acquérir ou améliorer une compétence, la première étape est dans la détection des pensées limitantes. Ces pensées sont bien souvent liées au manque d’estime, d’amour, de valeur personnelle.

C’est précisément là que le changement peut avoir lieu. Au moment où la personne conscientise la différence de perception entre ce qu’elle veut être et ce qu’elle est.

C’est là que le choix, la décision, la réelle zone de pouvoir se trouve.


Alors que la personne en évolution choisi d’embrasser sa vulnérabilité, le champs des possibles peut s’ouvrir et la transformation commencer à prendre forme.

Sans cette conscientisation, comment le changement peut-il durer ou même avoir lieu véritablement?


« Nous voyons, entendons et sentons que ce que nous sommes prêts à percevoir. »

Cette pensée est la pierre angulaire du changement durable.

Comme dans l'histoire du shaman debout près de la mer qui voyait le navire des explorateurs arriver au large alors que personne de sa tribu ne voyait quoique ce soit. C'était inconcevable pour eux que ça puisse arriver car ils ne connaissaient pas ce que c'était ni ce que ça signifiait...

Etes-vous prêt à voir différemment? À changer votre perspective sur ce qui semble vous limiter à passer à l’action?




COMMENT CULTIVER SA VALEUR PERSONNELLE


- S’autoriser et prendre le temps nécessaire pour ressentir.

- Établir ses limites – Avec quoi suis-je d’accord ou non? Quelles sont mes valeurs fondamentales?

- Identifier et exprimer ses besoins.

- Répondre à ses propres besoins avant ceux des autres.

- Développer la connexion à soi : s’écouter, se demander comment ça va, méditer, respecter ses limites et son rythme.

- Sortir un instant des rôles (parent, amoureux, employé, enfant) et se rappeler cette croyance aidante : « Je suis assez. » ou même « Je suis et c’est suffisant. » Car, au-delà de nos rôles, il n’y a rien à faire en réalité, n’est-ce pas? Et aussi, prendre le temps d'intégrer que "Je suis digne d'amour".

- Trouver et nourrir le sens à sa vie.


Si vous ne cultivez pas déja votre valeur personnelle, je vous invite à le faire. En le faisant, vous améliorerez votre expérience de vie. Et les bénéfices se feront aussi sentir dans vos relations et dans la manière dont vous gérez votre équipe de travail. En prenant soin de vous, vous donnez le signal à votre entourage de faire de même.


Comme c’est en soi que le changement durable prend naissance, que voudriez-vous semer en premier pour cultiver votre valeur personnelle?

Qu’est-ce qui vous limite particulièrement en ce moment et comment voulez-vous en prendre soin?












Photo by: Joshua Earle - Torsten Dederichs - Giulia Bertelli on Unsplash

18 vues0 commentaire